La pubalgie

Lu dans le « Midi Libre » du 22 juillet 2008 : « Valbuena opéré. Le milieu offensif de l’OM, Mathieu Valbuena, a été opéré hier d’une pubalgie dans une clinique de Bordeaux. Il devrait être absent des terrains environ six semaines. »

valbuena

La pubalgie est toujours un problème pour les kinés, au même titre que les autres tendinites qui imposent un repos strict de 6 semaines minimum (que les sportifs ont du mal à respecter…), avec en plus une difficulté à cerner le siège de la lésion : s’agit-il des adducteurs de la cuisse, des insertions inférieures des abdominaux, d’une arthropathie de la symphyse pubienne ou des trois à la fois!

Dans tous les cas, il s’agit d’un dérèglement des tensions musculaires qui va provoquer une souffrance au carrefour qui est le bassin : des douleurs au bas ventre ou au niveau inguinal lors de mouvements contrariés du tronc ou de la cuisse.

Premier traitement : le repos strict pendant 6 semaines. Difficile de demander cela à une personne sportive, d’autant plus qu’au bout d’une semaine la personne se sent déjà mieux et ne comprend pas qu’il faille encore attendre 5 semaines avant de reprendre son sport favori (et que dire du haut niveau ou des professionnels!).

Deuxième traitement : la rééquilibration des tensions musculaires. Protocole à base d’étirements doux (dans un premier temps en respectant la règle de non douleur) de tous les muscles ayant une insertion sur le bassin.

Troisième temps : la mobilisation de la symphyse pubienne. Les différentes tensions musculaires provoquent une pression au niveau de la symphyse qui crée une arthropathie (on peut voir, très souvent une image radiographique en « timbre poste » (un peu dentelée) de la symphyse). Une normalisation peut être nécessaire par un exercice simple d’ouverture et de fermeture contrarié par le kiné des deux cuisses (on entend parfois un « clac ») qui va faire jouer cette articulation.

Quatrième traitement : la remusculation. Il s’agit d’être le plus symétrique possible afin d’équilibrer les tensions au niveau du carrefour qui est le bassin. Le travail sera dans un premier temps isométrique (tenir une position sans bouger pendant 10 secondes) notamment sur les adducteurs et les abdominaux (surtout les obliques). Mais il ne faut pas négliger les muscles postérieurs de la colonne lombaire qui vont contribuer à stabiliser l’équilibre du bassin. C’est du gainage.

Cinquième traitement : la reprise du sport. Il faut d’abord privilégier les sports en ligne (natation, vélo, course en terrain plat…). Ensuite, reprise de votre sport en restant à l’écoute de la moindre douleur.

En cas d’échec, c’est la chirurgie comme Valbuena ! Mieux vaut ne pas en arriver là ! Les suites opératoires seront les mêmes : 6 semaines d’arrêt strict, rééducation, remusculation, reprise des sports en ligne à 8 semaines…

Profitez bien de la trêve d’été pour bien vous étirez et prévenir cette pathologie bien embêtante !

Bonnes vacances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.