La rotule

Lu dans L’équipe du 9 décembre 2007 : Anne-Sophie Barthet en sait plus sur la nature exacte de la blessure dont elle souffre suite à sa chute lors de la descente d’Aspen, samedi : il s’agit d’une dislocation de la rotule droite. Jean-Philippe Vulliet, le responsable de l’équipe de France, a indiqué que la skieuse de 19 ans resterait une nuit à l’hopital avant d’être rapatriée en France d’ici «un jour ou deux». «Cet après-midi (samedi), elle a subi une intervention chirurgicale pour installer des attelles latérales», a expliqué le technicien.

Les lésions de la rotule sont toujours très embettantes. Dans le cas ci-dessus, il s’agit d’une luxation (la rotule « fiche le camp » à l’intérieur ou à l’extérieur du genou et les dégats ligamentaires sont très importants, d’où des douleurs très importantes et une reprise sportive très longue).
Aujourd’hui, je vais vous parler d’une lésion de la rotule beaucoup moins douloureuse mais beaucoup plus fréquente qui est la chondrite rotulienne. Au cabinet, il existe une recrudescence après les vacances d’été suite aux randonnées pédestres alpines et pyrénéennes (la marche en descente est propice à déclencher cette chondrite). En hiver, le ski (la position en flexion des genoux) peut également réveiller les douleurs.
Le patient se plaint de douleurs lors de la position assise prolongée (syndrôme du cinéma), lors de flexion importante du genou ou lors de la descente des escaliers. Il présente souvent un problème d’axe des membres inférieurs (genu valgum : les genoux en X), un déficit musculaire du muscle interne de la cuisse (vaste interne) et se voit plus particulièrement chez la femme.
La rééducation est très simple :
– massage et mobilisation de la rotule afin de la « libérer »
– étirement des muscles du membre inférieur (antérieurs et postérieurs)
– vélo avec faible résistance pour roder l’articulation
– ET SURTOUT des courants excito-moteurs afin de remuscler ELECTIVEMENT le vaste interne. Ces courants sont indispensables pour corriger l’axe de la rotule.

Au bout de 10 à 15 séances, cela doit suffire. En revanche, si les douleurs reviennent, ne pas attendre et refaire une série sinon tout est à recommencer du début (les muscles fondent très vite !). Il faut également éviter, même après avoir été guéri, de pratiquer la musculation au banc à quadriceps, à la presse ainsi que les squats. De même pour la rando, choisissez des parcours limitant les dénivelés.

Bonne ballade !

2 pensées sur “La rotule

  • 1 février 2011 à 20:03
    Permalink

    Bonjour,
    Suite à votre demande sur la chondrite rotulienne et le choix d’une genouillère, il est toujours difficile de répondre (d’autant plus que je n’ai aucune action dans aucun labo !). De plus, je vais vous en proposer une troisième, histoire de vous faire encore plus de cheveux blancs : celle du labo BAUERFEIND, la Genutrain, qui présente un insert rotulien visco-élastique permettant de maintenir la rotule en place (théoriquement…).
    En fait, je pense que les renforts latéraux (pour une chondrite) sont de trop et il faut surtout surveiller tout au long de la journée votre genouillère (elle ne doit pas tourner ni glisser afin d’avoir la rotule toujours centrée).
    Cordialement, B.J.

  • 1 février 2011 à 18:42
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai une chondrite du genou et je me suis fait prescrire une genouillere rotulienne pour me soulager.
    Mon medecin m’a prescrit une gibortho rotulienne, le pharmacien n’en ayant pas m’a donné une Donjoy Strapping. Cela convient-il egalement à votre avis?
    Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.