La voûte plantaire

Lu dans « L’équipe » du 14 février 2009 :  » MANCHESTER UNITED : EVRA EST LA, PAS ROONEY. Cette fois, c’est la bonne. Annoncé pour le déplacement à West Ham (1-0) le week-end dernier, le retour de Patrice Evra, qui soufrait de la voût plantaire depuis la victoire contre Chelsea (3-0) le 11 janvier, devrait finalement avoir lieu demain à Derby County, en huitièmes de finale de la Cup. « Patrice s’entraîne et il est OK », a déclaré Mike Phelan, l’assistant d’Alex Ferguson. […] »

EVRA

Tout le monde le sait bien (et d’autant plus les sportifs): lorsqu’on a mal au pied, on a mal partout! Que ce soit un problème de chaussage trop étroit, de cors, de froid ou d’arthrose, on a mal et on est mal. Pour la voûte plantaire, c’est la même chose.

Petit rappel d’anatomie: l’arche plantaire du pied a un support osseux constitué des os du tarse en arrière et des métatarses en avant. Au niveau musculaire, on trouve différents muscles dont le court fléchisseur des orteils, l’abducteur de l’hallux (le gros orteil), l’abducteur du cinquième orteil et la carré plantaire dans un plan plus profond, plus tous les muscles interosseux entre le métatarses. Sans compter les passages de tendons.

Quand je masse un pied et notamment la voûte, je suis souvent surpris par la présence de « boules » musculaires très sensibles à la palpation.
Mon premier conseil est de prendre un bain de pied chaud quotidien (avec, pourquoi pas, une poignée de gros sel, les remèdes de grand-mère fonctionnant toujours très bien!). Prenez le temps de ce bain (15 minutes minimum) pour masser vos pieds avec vos deux mains, « tordez » les dans tous les sens, dissociez chaque orteil et chaque métatarse l’un de l’autre (la maladie de Morton, bien connue, est la résultante du pincement de deux têtes de métatarse sur un nerf, d’où l’intérêt de les mobiliser).
En second lieu, prenez une balle de tennis. Tenez-vous debout et écrasez-la en faisant avancer votre pied jusqu’au talon puis en le reculant jusqu’aux orteils: ça fait d’autant plus mal que la voûte est contracturée et c’est très bien ainsi! Faites-le tous les jours, vous verrez que cette douleur diminuera rapidement.

PIED BALLE 1 PIED BALLE 2 PIED BALLE 3

Ensuite, amenez votre pied près d’un mur. Laissez-le bien à plat (le talon ne doit pas décoller) et plaquez votre genou contre le mur. Si c’est trop facile, reculez le pied jusqu’à ce que vous sentiez le maximum de tension. restez 30 secondes, recommencez 3 fois.

pied etirement cheville

Enfin, restez près du mur mais reculez le pied d’environ 1 mètre. Mettez vos mains en appui sur le mur sans décoller le talon. De même que ci-dessus, si c’est trop facile, éloignez votre pied de façon à ressentir une tension dans le mollet. Restez 30 secondes, recommencez 3 fois.

pied etirement mollet

Et voilà! Bon courage.

Bertrand JAGNOUX

2 pensées sur “La voûte plantaire

  • 9 mars 2010 à 16:27
    Permalink

    J ABREGE 1er envoi n a pas marché) MAIS DEPUIS UN AN QUE JE ME BALADE AVEC CETTE DOULEUR AU PIED ET RIEN MALGRE PLUSIEURS EXAMENS DE RADIOS TOUTES LES CHAUSSURES IMAGINABLES VOTRE ASTUCE DU MUR A MARCHE CE JOUR ALLELUIA POURVU QUE CA DURE D AUTANT QUE JE DANSE ET MARCHE (enfin en serrant les dents au bout de 20 minutes ou carrément en m’arrêtant

    ENCORE MERCI

  • 14 février 2009 à 19:02
    Permalink

    D’accord mais pourquoi faut-il étirer le mollet pour ne plus avoir mal sous le pied ?

    Réponse : la question est très pertinente. En effet, même si l’attache du tendon d’Achille se termine à la face postérieure du talon (sur le calcanéum), il ne faut pas se limiter au pied. Si l’on veut que le pied se détende, il faut que le déroulé du pied pendant la marche ou la course se fasse dans toute l’amplitude de manière à étirer tout le complexe du pied.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.