Le syndrome de la bandelette

Vous êtes beaucoup à courir et peut-être vous plaignez-vous de douleurs aux genoux vers la partie externe de celui-ci lorsque vous pratiquez votre jogging ou vélo quotidien ?!
Aujourd’hui je vais vous parler du syndrome du joggeur, encore appelé syndrome du coureur, du cycliste, syndrome de l’essuie-glace, etc. … et plus scientifiquement le syndrome de la bandelette ou tractus ilio-tibiale.

Lorsque vous courez, des rotations, flexions et extensions se créent autour du système biomécanique du genou.
Un muscle, le tenseur du fascia lata, qui prend son origine au niveau de l’os iliaque (vous pouvez prendre votre bassin à la taille avec vos mains et vous sentez les os iliaques) et vient se terminer (la bandelette) sur la face externe du plateau tibial (tubercule de Gerdy). C’est cette partie tendineuse, qui, lorsque vous créez des mouvements du genou autour de 30° à 40° de flexion (course, vélo, …), vient frotter contre le condyle externe du fémur, et de ce fait frictionne la bandelette qui va entrer dans un processus inflammatoire. C’est cela qui va déclencher la douleur au niveau de cette partie du genou.

A la palpation vous pourrez sentir une douleur au niveau de la zone entourée sur le schéma, les genu varum (genoux en forme de O) et les pieds plats facilitent ce type de pathologie.

bandelette ilio-tibiale

Au niveau du traitement, nous avons, au cabinet, opté pour le traitement suivant :

• Les premières séances :
o Traitement antalgique pour lutter contre la douleur (cryothérapie, L.A.S.E.R He-Ne, TENS burst, …)
o Etirement du T.F.L (voir schéma)
• Par la suite :
o Massage du T.F.L et de sa bandelette
o Renforcement des rotateurs externes de la jambe et rotateurs interne de hanche
o Etirement du T.F.L (voir schéma)
o Physiothérapie à visée antalgique

etirement

D’autre part, il convient de noter que les éléments suivants permettent d’éviter ou de traiter cette pathologie : des chaussures à changer (parfois trop usées à l’extérieur), semelles de correction d’un trouble dynamique du pied, éviter à l’avenir les terrains bombés, repos, prise d’anti-inflammatoire, mésothérapie…

Flavien Brochard 1ère Master kinésithérapie Bruxelles, stagiaire au C.T.M.S

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.