Petite précision sur le laser…

Suite à l’article concernant le laser utilisé sur le tendon de Sylvain Monsoreau, une confusion a pu naître dans l’esprit de nos lecteurs : en effet, la photo du laser présenté est bien le laser à balayage hélium-néon que nous possédons au CTMS, mais ce n’est pas celui utilisé sur Sylvain Monsoreau. Le docteur Tania Bellot nous a apporté cette précision dans son commentaire : il s’agit d’un laser à CO2 thermique de 20 watts.

Je tiens à préciser que lors de la rédaction de mes articles, je m’inspire simplement de la blessure d’un sportif (vu dans « L’équipe »… entre autre) et j’essaie d’expliquer (si possible) certaines pathologies que je traite en cabinet afin de répondre aux questions que se posent mes patients sur les délais de reprise, le mécanisme de leur traumatisme ou le protocole de rééducation…

En ce qui concerne le laser, je ne peux parler que de ceux que j’utilise depuis 1990 : laser hélium-néon et laser infra-rouge couplé hélium-néon. Malheureusement, pratique libérale oblige, je n’ai pas pu faire une étude complète en double aveugle (avec deux groupes tests : un groupe traité au laser, l’autre non). Ceci étant, je peux affirmer, 18 ans d’expérience aidant, que les résultats semblent probants tant pour la diminution du temps de cicatrisation (dans le cas de pathologies fraiches) que pour l’action antalgique.

Bertrand JAGNOUX

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.