Faut-il sélectionner William Gallas ?

Ces derniers temps, nombre d’articles fleurissent sur la fameuse liste de Raymond Domenech et de ses 30 joueurs, et notamment au sujet de William Gallas et de l’incertitude à être apte à jouer suite à sa blessure au mollet gauche.

On pouvait d’ailleurs lire dans « L’équipe » d’aujourd’hui [samedi 15 mai 2010] : « […] Si le sélectionneur devrait passer de 30 à 24 ou à 25 joueurs, et non pas directement à 23, c’est en raison de l’incertitude entourant William Gallas, dont la participation à la Coupe du Monde est toujours suspendue au rétablissement de sa blessure au mollet gauche. Le défenseur d’Arsenal n’a plus joué en compétition depuis le 31 mars (Arsenal-Barcelone, 2-2). Ce jour-là, pour son retour à la compétition, il avait quitté le terrain dès la 41ème minute en raison d’une rechute à son mollet, seulement 7 semaines après s’être blessé au même endroit, le 10 février […]. »

Les délais de reprise sont donc toujours d’actualité. J’avais d’ailleurs déjà écrit, il y a quelques mois, plusieurs articles là-dessus : claquage à la cuisse droite, reprise après un claquage.

Si l’on imagine (comme les délais de reprise suite à la première blessure le confirment) une déchirure importante des fibres musculaires (l’échographie donne une excellente visualisation de la « brèche » dans le muscle), il faut déjà attendre à nouveau 6 semaines pour la cicatrisation soit le 15 mai, puis commencer à ré-étirer très progressivement le muscle afin de lui redonner son extensibilité (on vérifie dans ces moments là qu’il n’y a aucune douleur en épingle ou en coup de poignard au niveau du muscle : dans ces cas, on attend quelques jours supplémentaires pour à nouveau étirer). On adjoindra des courants excito-moteurs afin de réveiller le muscle associés à des courants basse fréquence (2 Hz) pour diminuer la contracture survenue en protection à la déchirure.

en-stim 4
appareil d’électrostimulation En-Stim 4 d’ENRAF NONIUS

1 à 2 semaines plus tard (on est déjà le 30 mai), si tout se passe bien (ne pas oublier qu’il s’agit d’une récidive), on pourra attaquer un programme plus dynamique en charge et en impulsion. Cependant, le premier match de l’équipe de France se déroulant le 11 juin, j’ai un doute sur l’état de forme du joueur…

Il faut noter tout de même que cet article n’engage que moi, que je ne me base que d’après des suppositions et les articles parus dans la presse et que l’intérêt réside uniquement dans la conduite à tenir lors de récidives de déchirures musculaires. Je laisse à Raymond l’entière responsabilité de ses choix… même si ce ne sont pas forcément les miens!

Bertrand JAGNOUX

2 pensées sur “Faut-il sélectionner William Gallas ?

  • 16 mai 2010 à 11:36
    Permalink

    Haha !

    Tout à fait d’accord avec toi Bertrand 🙂 !

    Et dans ta liste des 23, tu metterai qui 🙂 !?

    Bertrand —> Sélectionneur 😉 !!!

    A bientôt,

    Flavien

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.