Le ligament croisé postérieur

Lu dans « L’équipe » du 6 janvier 2009 : « Le milieu international sénégalais de Portsmouth, Bouba Diop (30 ans), touché au ligament croisé postérieur du genou, lors du match de premier League contre Arsenal (1-0), le 28 décembre, sera absent pendant 3 mois. »

bouba diop

Pas de chance pour ce joueur en ce début d’année 2009! Ceci étant, cela aurait pu être bien plus grave si le ligament était antérieur (au minimum 7 mois d’arrêt et une intervention chirurgicale douloureuse)… Pourquoi cette différence entre ces deux ligaments (l’un célèbre, l’autre pas) qui se situent pourtant au même endroit ?

Imaginez une soucoupe de tasse à café qui représente le plateau tibial dans lequel sont plantés les deux ligaments (leurs attaches supérieures seront situées dans le fémur). Croisez le majeur et l’index de votre main et posez-les au centre de la soucoupe : vous y êtes! vous avez devant vous le pivot central du genou constitué des deux ligaments croisés dans l’espace!

doigt

Alors, pourquoi cette différence ? Tout simplement, parce que le rôle de chacun n’est pas le même : le ligament croisé antérieur (LCA) empêche le tibia d’avancer par rapport au fémur (on parle de tiroir antérieur). A l’inverse, le ligament croisé postérieur (LCP) retient le tibia pour éviter qu’il ne recule.

La lésion du LCP est également plus rare. Il s’agit le plus souvent d’un choc direct sur le tibia que l’on peut voir dans certains sports mais surtout dans les accidents de la voie publique (le piéton qui se fait renverser par une voiture). Elle se traite de façon orthopédique dans un premier temps, avec une rééducation intensive portant essentiellement sur le renforcement du quadriceps. Au bout de trois mois environ, le patient reprend son activité sportive. Dans le cas, plus rare, d’une sensation d’instabilité de son genou, on pourra discuter de l’intérêt d’une intervention chirurgicale.

Souhaitons à Bouba Diop un prompt rétablissement ainsi qu’un genou tout neuf et à tous nos amis sportifs et lecteurs une très bonne année 2009!

Bertrand JAGNOUX

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.